IMG_4768

Félix

Avec un pis gonflé comme une montgolfière notre Féline passe les quelques jours qui la séparent de la mise bas au petit paddock.

Le paddock de soins est pourvu d’un petit pré bien clôturé, d’un confortable box, et surtout, il est à proximité de la maison.

Dimanche, je commence ma soirée de veille captivée par un bon vieux film d’Agnès Varda.

Vers 22h30, notre chienne croisée patou : Juba aboie bizarrement.

Je prends la torche, file voir Féline et découvre un joli petit gris qui tente de se mettre debout. En vain…

Le petit Félix est tout ramollo des guibolles et, malgré mon aide, ne parvient pas à se mettre debout pour téter.

Chaque heure, je lui prépare un biberon rempli du bon lait de sa mère, le laisse dormir et reprendre des forces avant de l’aider à se relever et lui présenter la mamelle.

Au bout de 48 heures d’effort, notre courageux Félix finit par tenir debout suffisamment longtemps pour téter à satiété sa mamâne.

Il lui faudra encore quelques jours d’assistance pour qu’enfin il gambade, galope et joue bien ancré sur ses jambes.